Boy looking through telescope. Searching Focus word!

Quel est Votre Mot de l’AnnĂ©e ?

Cela fait des annĂ©es maintenant que j’aime choisir un « mot de l’annĂ©e Â». Cette annĂ©e, c’est le mot « CommunautĂ© Â».

Ce mot de l’annĂ©e ressemble plus Ă  un chemin Ă  parcourir qu’à une destination. Pensez Ă  la route divergente de Robert Frost dans le bois jaune. Frost choisissait les routes les moins empruntĂ©es : son mot de l’annĂ©e aurait pu ĂȘtre « aventure Â» ou « au-delĂ  de la zone de confort Â» ou « curiositĂ© Â». Quelqu’un qui a tendance Ă  prĂ©fĂ©rer « sĂ©curitĂ© Â», « confort Â» ou « un pas Ă  la fois Â» aurait pu suivre le chemin facile Ă  parcourir.

Vous et moi, nous sommes confrontĂ©s Ă  une tonnes de dĂ©cisions quotidiennement. Des Ă©tudes montrent l’impact extĂ©nuant que peut avoir la surabondance de dĂ©cisions. Au moment oĂč 17h sonne, nos cerveaux sont Ă©puisĂ©s d’avoir dĂ» faire des choix qui vont de quelles cĂ©rĂ©ales manger au petit-dĂ©jeuner Ă  comment allouer des ressources pour des projets professionnels d’envergure.

Un mot de l’annĂ©e rationalise les dĂ©cisions. C’est une lentille Ă  travers laquelle on voit le monde.

A travers la perspective de mon mot de l’annĂ©e, communautĂ©, les cĂ©rĂ©ales que je mange n’ont pas d’importance tant que je prends mon petit-dĂ©jeuner avec mes enfants. Dans mon mĂ©tier, je recherche des partenariats.

Est-ce que vous n’aimeriez pas que, en vous rappelant la journĂ©e ou la semaine ou l’annĂ©e qui vient de passer, vous puissiez affirmer avoir vĂ©cu Un. Moment. Formidable.

Comment pourrons-nous mesurer Ă  quel point c’était « formidable Â» ? GrĂące au mot de l’annĂ©e !

Le Mot de l’AnnĂ©e vs. Le Chaos

People ask me, “But, isn’t this limiting?  One word for the entire year?!”

Science affirms that our natural tendency is towards chaos. 

An unkept gardens grows into a mini-jungle.  Without an agenda and a leader, a meeting can oh-s

Les gens me demandent : « Mais n’est-ce pas limitant ? Un mot pour toute l’annĂ©e ?! Â»

La science affirme que nous avons naturellement tendance Ă  aller vers le chaos.

Un jardin non-entretenu pousse pour devenir une mini-jungle. Sans ordre-du-jour et sans dirigeant, une rĂ©union peut vite dĂ©gĂ©nĂ©rer en une session de rĂšglements de comptes ou en un jeu d’intrigues de bureau. Aucune rĂšgle de maison concernant la nourriture invite Ă  grignoter ou Ă  ne plus partager de repas en famille.

Contenir le chaos demande des efforts. Une intentionnalité.

Vous et moi savons que notre Ă©nergie est limitĂ©e. L’effort est positif. L’épuisement n’est pas bĂ©nĂ©fique. Le mot de l’annĂ©e aide Ă  Ă©tablir des limites qui sont Ă  la fois fermes et bienveillantes.

The Mot de l’AnnĂ©e & Notre Orientation

Un mentor dĂ©finit deux maniĂšres pour Ă©tablir des groupes. Cela peut aussi s’appliquer aux comportements.

  • Selon les barriĂšres
  • D’un cĂŽtĂ©, les gens ou les actions sont « acceptĂ©s » et les autres sont « rejetĂ©s ».
Les Sneetches qui ont une Ă©toile sur le ventre sont acceptĂ© dans le club des « cools ». Ceux qui n’en ont pas sont rejetĂ© comme « des ratĂ©s ».
Center is the focus
  • Selon le centre.
    Ceux dont la vie est la plus alignĂ©e avec le centre bĂ©nĂ©ficient d’un plus grand sentiment d’appartenance et d’une stabilitĂ© plus importante. Le centre est la clĂ©.

Le mot de l’annĂ©e fournit une orientation par le centre Ă  votre journĂ©e, semaine et annĂ©e.

Des Exemples de Mots de l’AnnĂ©e

Les mots de l’annĂ©e nous libĂšrent de la culpabilitĂ© qui peut accompagner le fait de ne pas avoir atteint notre objectif, d’avoir « ratĂ© Â».  Il y a toujours demain, et nous avons de nouveau l’opportunitĂ© de nous rapprocher du centre.

Voici quelques exemples.

LENT

« Lent Â» Ă©tait un de mes prĂ©cĂ©dents mots. Les changements se multipliaient dans ma vie personnelle et professionnelle et je me sentais perdue, parfois mĂȘme prise au piĂšge. Beaucoup de circonstances Ă©taient hors de mon contrĂŽle. Quelle que soit l’énergie que je mettais Ă  essayer d’accĂ©lĂ©rer ma vie, la situation n’avançait pas plus vite.

« Lent » signifiait

  • Donner de l’espace aux autres. Mon inquiĂ©tude se trouve dans mon esprit
. Pas dans celui de tout le monde. Respecter aussi les prioritĂ©s des autres.
  • Grandir dans l’attente. ConsidĂ©rer cette pĂ©riode de ma vie comme un cadeau me permettant de me prĂ©parer Ă  un rythme futur effrĂ©nĂ©. Qu’est-ce que je peux apprendre de moi et des autres ? Qu’ai-je besoin de guĂ©rir/grandir/donne/faire ?
  • Être vs. Faire. M’aimer. Point barre. Et permettre aux autres d’ĂȘtre vs. tenter de les changer. Teeeellement plus facile Ă  dire qu’à faire !

Le mot de l’annĂ©e « Lent Â» a eu un effet sur ma routine quotidienne (j’ai pris plus de temps pour rĂ©flĂ©chir) et sur mon attitude envers les autres (je me surprenais Ă  juger les autres et me souvenais qu’il fallait Ă©couter et observer avant de tirer des conclusions hĂątives).

Quand l’attente devenait frustrante, je partais faire de longues balades pour passer en revue le parcours de ma vie. Il y a cinq ans, je n’aurais jamais pu imaginer ma vie actuelle !

DĂ©cisions

J’ai travaillĂ© avec une femme qui avait choisi « DĂ©cisions » comme son mot de l’annĂ©e.

Le mot semblait Ă©vident puisqu’elle s’apprĂȘtait Ă  vivre des transitions. Mais elle a encore plus grandi Ă  travers les dĂ©cisions plus subtiles du quotidien qu’elle a appris Ă  reconnaĂźtre et Ă  prendre

  • Son attitude face Ă  l’incertitude
  • Ses actions quand les autres se comportaient de maniĂšre inappropriĂ©e (selon elle)
  • La gestion de son temps et de ses prioritĂ©s
  • La nourriture qu’elle mangeait et sa pratique sportive
  • 


FERTILE

Une femme a choisi d’appliquer un verset de la Bible Ă  sa vie, en se concentrant, chaque annĂ©e, sur un de ces fruits :

« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bontĂ©, la bienveillance, la foi, la douceur, la maĂźtrise de soi. » Galates 5 :22-23

Elle faisait le cycle pour la seconde fois ! Son mot de l’annĂ©e influençait tellement son comportement que ses amis savaient lorsque c’était l’annĂ©e de la joie, de la tolĂ©rance (patience) ou de la douceur.

IMPACT

Un mot de l’annĂ©e a des effets. On grandit Ă  la fois pour soi mais aussi pour ceux avec qui l’on travaille et avec qui l’on vit.

J’espĂšre qu’à la fin de cette annĂ©e, les amis, les collĂšgues et la famille ressentiront du plaisir Ă  ĂȘtre ensemble. 😊

Choisir son Mot de l’AnnĂ©e

Comment choisir un mot de l’annĂ©e ? Il doit venir du cƓur et de l’ñme, pas de la tĂȘte.

Des psychologues affirment que nos croyances, et non notre intellectualisation, influencent nos comportements. Un mot de l’annĂ©e qui fonctionne doit aborder nos Ă©motions et nos vulnĂ©rabilitĂ©s. Ça dĂ©passe le rationnel. Il se peut que l’on ne voit pas ces suppositions et ces mentalitĂ©s sous-jacentes.

Voici deux maniĂšres utiles que j’ai trouvĂ© pour mettre Ă  bas les barriĂšres et pour identifier son mot de l’annĂ©e.

DEMANDER

On m’a appris Ă  demander en priant. Le mot de l’annĂ©e est un exercice spirituel. Croyez-vous en une puissance supĂ©rieure ? Demander un mot de l’annĂ©e.

Autrement, questionnez des amis de confiance. « Si tu devais me donner un mot pour l’annĂ©e, qu’est-ce que ce serait ? Â»

Quand ils rĂ©pondent, faites attention Ă  votre rĂ©action corporelle. Est-ce que ça vous prend au ventre ? Cela vous conforte-t-il dans votre idĂ©e ? Vous sentez-vous cĂąlinĂ© ?

Avec cette prise de conscience, rĂ©flĂ©chissez au mot pendant une semaine. La rĂ©action initiale, qu’elle soit positive ou non, n’est pas toujours le mot de la fin. Certains d’entre nous ont besoin d’une sonnette d’alarme. D’autres dĂ©sirent un encouragement.

Pour rĂ©flĂ©chir au mot, je l’inscris dans mon calendrier comme un Ă©vĂ©nement qui dure toute la journĂ©e, et ce pendant une semaine. Je le lis tous les jours et le laisse ruminer.

Vous pouvez me demander. Envoyez-moi un message. Ce serait un plaisir de travailler ensemble pour identifier un mot de l’annĂ©e pour l’annĂ©e
 C’est un moyen de crĂ©er une communautĂ© avec vous !

FAIRE votre PIZZA de vie

Une autre technique pratique est la Pizza de Vie. C’est une image des facettes importantes de votre vie (les parts de pizzas) et de votre satisfaction dans chacune d’entre elles (la croĂ»te et les ingrĂ©dients). Cette pizza Ă  l’aspect Ă©trange donne des idĂ©es sur les opportunitĂ©s (!) de l’annĂ©e Ă  venir.

J’ai crĂ©Ă© une sĂ©rie gratuite de quatre vidĂ©os pour vous aider à faire votre Pizza de Vie. DĂ©couvrez lĂ  ici.

Trouvez de la clartĂ© encore plus vite en m’Ă©crivant. Je vous guiderai le long du processus et jouerai un rĂŽle de miroir pour vous. Il est certain que se doter de perspectives nouvelles aide !

Quel est VOTRE Mot de l’AnnĂ©e ?

Partagez votre mot de l’annĂ©e dans les commentaires ci-dessous. C’est super de vous entendre
 C’est aussi ça la communautĂ©. 

Boy looking through telescope. Searching Focus word!

What’s Your Focus Word?

For years now, I enjoy a Word-for-the-Year.  This year it is “Community.”

This focus word is more like a road to travel than a destination.  Think of Robert Frost’s diverging road in the yellow wood.  Frost chose the road less travelled; his focus word could have been “adventure” or “beyond comfort zone” or “curiosity.”  Someone with an inclination towards “security,” “comfort,” or “one step at a time” may have followed the path well-trod.

 You and I face a TON of decisions daily.  Research reveals the debilitating impact of decision-overload.  By the time 5 o‘clock rolls around, our brains are spent from making choices as varied as which of the five cereals to eat for breakfast to allocating resources to major business projects.

A focus word streamlines decisions.  It’s a lens through which we view the world.

Through the perspective of my focus word, community, it does not matter which cereal I eat so long as I breakfast with my kids.  In my business, I’m seeking partnerships.

Don’t you too wish to look back over the day or week or year and assert with assurance that we lived One. Great. Time.

How will we measure “great”?  Through the focus word!

The Focus Word vs. Chaos

People ask me, “But, isn’t this limiting?  One word for the entire year?!”

Science affirms that our natural tendency is towards chaos. 

An unkept gardens grows into a mini-jungle.  Without an agenda and a leader, a meeting can oh-so-quickly degenerate into a griping session or a game of office politics.  No house-rules about eating invite snacking and fewer sit-down family meals.

It takes effort to keep chaos at bay.  Intentionality.   

You and I know that our energy is finite.  Effort is good.  Exhaustion isn’t helpful.  The focus word helps set boundaries that are simultaneously clear and gentle.

The Focus Word & Barrier or Center-Orientation

A mentor speaks of two ways to define groups.  This can be applied to behaviors as well.

  • According to the barriers. 
    On one side people or actions are “in” and others are “out.” 
Star-belly Sneetches are “In”. Plain bellies are “out.”
Center is the focus
  • According to the center.
    Those whose life is most aligned with the center enjoy the greatest sense of belonging and stability.  The core is the key.

A focus word provides a center-orientation to your day, week, and year.

Examples of Focus Words

The focus words frees us from guilt at having missed our goal or “crossed the boundary.”  Tomorrow we are presented with yet another opportunity to move closer to the center.

Here are some examples

Slow

“Slow” was one of my previous words.  Changes abounded in personal and professional life and I felt confused and sometimes trapped.  Many circumstances lay outside of my control.  No matter how hard I pressed life’s accelerator, the situation did not move faster.

Slow meant

  • Give people space.  My concern lay foremost on my mind
not on everyone’s.  Respect their priorities too.
  • Grow in the waiting.  Consider this period of my life as a gift to me to prepare for an upcoming action-packed rhythm.  What can I learn about myself and others?  Where do I need to heal/grow/give/be silent?
  • Be vs. Do.  Love myself. Period. And allow others to be vs. trying to change them.  Sooo much easier said than done!

The “Slow” focus word impacted my daily routine (I integrated more time for thinking) and my attitude towards others (I would catch myself judging people and remember to listen and observe before jumping to conclusions). 

When waiting grew frustrating, I would take long walks to review my life’s journey.  Five years ago, I could not have imagined my current life!

Decisions

I worked with a woman who chose “Decisions” as her focus word. 

The word seemed obvious as she faced upcoming transitions.  She grew even more through the more subtle, daily decisions she learned to recognize and take

  • Her attitude in face of uncertainty
  • Her actions when others behaved inappropriately (according to her)
  • Her time management and priorities
  • The food she ate and her exercise practices
  • 


Fruitfulness

One woman chose to apply this Bible verse to her life, focusing one of these fruit per year:

“But the fruit of the Spirit is love, joy, peace, forbearance, kindness, goodness, faithfulness, gentleness and self-control.” Galatians 5: 22-23

She was mature in years and experience and was going through the cycle again!  Her focus word impacted her behavior so powerfully that friends recognized when it was the year for joy or tolerance (forbearance) or gentleness.

Impact

A focus word has impact.  We grow both for ourselves and those with whom we work and live.  

I hope that at the end of this year, friends, colleagues, and family will feel enjoyment  at being together. 😊

Choosing a Focus Word

How do we choose a focus word?  From the heart and soul, not the head.

Psychologists assert that our beliefs, not our intellectualization, impact our behaviors.  A focus word that sticks addresses our emotions and our vulnerabilities.  It goes beyond the rational.  We can be blind to those underlying assumptions and mindsets.

Here are two ways I have found helpful to remove our barriers and identify a focus word.

Ask

I was taught to ask in prayer.  The focus word is a spiritual exercise.  Do you believe in a higher being?  Ask for a focus word. 

Alternatively, petition trusted friends. “If you would give me one word for the year, what would it be?”

When they answer, notice your physical reaction.  Does it hit you in the gut?  Are you comforted in your mind?  Do you feel embraced?

With that awareness, sit with the word for a week.  The initial reaction, whether positive or not, is not always the last word.  Some of us need a wake-up call.  Others crave encouragement. 

To sit with the word, I put it on my calendar as an all-day event that lasts a week.  I see it everyday and let it ruminate.

You can ask me.  Send me a note.  It would be a delight to work together to identify a focus word for the year…it’s a way to build community with you! 

Do the Pizza Plan

Another useful technique is the Pizza Plan.  This four-step process brings to focus important facets of your life (pieces of pizza) and your satisfaction in each (crust and goodies).  This funny-looking pizza gives insight into the challenges opportunities (!) for the upcoming year.

I created a free four video series for you.  Discover it here.

Get more clarity sooner.  Write me. I will walk you through the process and be a mirror for you.  It sure helps to gain fresh perspective!

What is YOUR Focus Word?

Share your word in the comments below.  It’s great to hear from you
that’s community too.

New Year Opportunities ahoy

How to make a New Year’s Resolution you WANT to keep all year long?

Do you know?

  • People are more likely to keep a resolution made at New Year than at other times of the year
  • Resolutions that stick are those that come from the mind, the heart, and the gut

Therefore


The time is NOW for a simple AND deep activity to create a meaningful, do-able, and helpful New Year’s Resolution.   That’s what this series of short videos does for you.

Click here to get the free video series.

Why New Year’s Resolutions Don’t Stick

Here are two reasons for the numerous well-intentioned yet short-lived resolutions

Founded on our Mis-Conceptions, not our Reality

You and I and every human being finds it easier to identify the speck in our friend’s eye than to notice the beam in our own.  We are not great mirrors of ourselves.  We are taught to move forward, to be active, to make progress
and not necessarily to pause, step back, and assess our situation.

self misconception

Many of our resolutions are set from where we hope our life really is.  Oh-oh.  That gap is no fun to admit or review. 

From the Head, not the Heart

“Tell me and I forget, teach me and I may remember, involve me and I learn.” – Ben Franklin

If your alarm goes off at 5:00 am, your mind tells your body that’s it’s time to get up.  Your body wants to forget.

On the other hand, when your sick child coughs with choking sounds at any time of the night, you are likely to bounce out of bed.  Your heart is involved.  And that generates ACTION.

It’s easy to make (very positive) resolutions centered on our behaviors – our eating style, our exercise habits, our listening practices
 These are often intelligent and helpful thoughts.  We are proposing a process that involves your mind, heart, and gut to come up with a resolution that really fits and helps YOU.

Setting a New Year’s Resolution that Sticks: The Pizza Plan

The Pizza Plan introduces a simple process for engaging your intellect, your emotions, and your gut reactions into creating a resolution that fits your life now and helps you grow as you desire.

It involves 4 simple actions steps.  There is a short video for each.

  • Identify the facets of your life that are most important to you NOW
  • Identify your satisfaction level in each of these
  • Observe your gut reaction and understand the corresponding emotional signals
  • Focus on a constructive belief to reinforce for the upcoming season

Try it for free and benefit from your resolution all year long.

New Year Opportunities ahoy

Videos – Make New Year’s Resolutions that Stick

Thanks for signing up to get these videos to create your meaningful, do-able, helpful New Year’s Resolution.

Enjoy !

New Years Resolutions that stick

Here is your pizza shape with slices to fill in. It’s a simple plus to make the activity easier to follow. Download and print the chart.

Click on the videos below to create a New Year’s Resolution that helps you thrive all year long.

Father and son spending time together

Offrir son Temps comme Cadeau

Les fĂȘtes approchent Ă  grands pas.  Pourriez-vous les cĂ©lĂ©brer avec vos proches ? Je l’espĂšre.

Vous avez tous un cadeau de ma part.

Pour les amoureux parmi vous : faites dĂ©filer jusqu’Ă  la fin de cet article pour votre cadeau.

Pour les parents parmi vous : et si c’était l’occasion de transmettre le goĂ»t du leadership Ă  vos enfants en les laissant ĂȘtre chef pour un temps.

Vous offrez votre temps. Les enfants choisissent comment le dépenser.

Offrir son Temps comme Cadeau

Le temps c’est de l’argent
mais il ne s’achĂšte pas, surtout quand il s’agit de temps passĂ© avec les enfants.

Les enfants désirent plus que tout de jouer avec leurs parents.  Cependant ce cadeau ne figure pas sur la liste de Noël !

Comment “donner” du temps ? Comment le prĂ©senter comme cadeau ?

C’est la raison pour laquelle nous avons crĂ©Ă© ces chĂšques-cadeaux. Personnalisez-les avec le nom de votre enfant et votre signature, et voilĂ  ! Glissez-le en dessous de l’arbre.  Vous verrez, les enfants vont le chĂ©rir.

Télécharger les ChÚques-Cadeaux ici.

Tous apprennent en jouant

Le jeu enseigne aux enfants comment surmonter l’ennui, crĂ©er et suivre les rĂšgles, gagner avec bienveillance et perdre sans rancune. Ce sont les qualitĂ©s d’un bon patron !

Laissez les enfants diriger le jeu (c’est votre cadeau). Vous les dĂ©couvrirez tout en aidant votre enfant Ă  acquĂ©rir des compĂ©tences de vie.

Vous pensiez que votre fille était impatiente ? Elle passe une demi-heure à habiller et à déshabiller une poupée !

L’histoire d’une maman

“La premiĂšre annĂ©e oĂč j’ai offert ces cadeaux Ă  mes fils, ils m’ont tous invitĂ© Ă  jouer Ă  leur jeu vidĂ©o prĂ©fĂ©rĂ©. “BĂȘtise ! Mauvais cadeau !” pensais-je.

Ces temps d’Ă©cran partagĂ©s m’ont tellement appris. Puisque je leur offrais du “temps vidĂ©o supplĂ©mentaire” Ă  partager ensemble, ils ont volontairement passĂ© 30 minutes Ă  m’apprendre leur jeu et Ă  m’expliquer pourquoi ils l’aiment et comment gagner.

J’ai observĂ© leurs compĂ©tences (ou leur manque de) en anticipation, en stratĂ©gie, en concentration, et plus encore.

Ensuite, quand ils avaient des difficultĂ©s avec leurs devoirs, nous nous sommes inspirĂ©s pas les jeux pour mieux se concentrer. “Faisons comme s’il y avait des niveaux. Lorsque tu as fini ton premier exercise de maths, tu atteins le niveau 2 ! ”

L’annĂ©e suivante, j’ai offert deux “ChĂšque-Cadeaux de mon Temps” Ă  chaque enfant. Un pourrait ĂȘtre utilisĂ© pour des jeux sur les Ă©crans. L’autre Ă©tait rĂ©servĂ© pour autre chose de leur choix. Un enfant voulait en savoir plus sur son relevĂ© bancaire. Un autre voulait faire du shopping.

J’ai continuĂ© offrir ces « cadeaux de temps » pendant des annĂ©es, mĂȘme quand notre aĂźnĂ© Ă©tait au lycĂ©e. Il a demandĂ© une visite Ă  l’ophtalmologiste pour voir Ă  propos des lentilles de contact !”

Vous n’en avez pas envie

Les jeux d’Ă©cran ou la confection de poupĂ©es ne sont pas votre tasse de thĂ©? Est-ce que les devoirs plaisent tellement Ă  nos enfants ?

Prenez du recul.  Soyez un modÚle et équilibrez des gains à long terme avec des coûts à court terme.

Vous crĂ©ez des souvenirs, prouvez leur importance et vous connectez Ă  leur niveau ! Vous serez Ă©tonnĂ© de voir comment cela les encourage Ă  chercher Ă  se connecter avec vous sur des sujets qui vous importes … comme ramasser leurs sacs et leurs manteaux dans l’entrĂ©e. Sans blague.

Les enfant n’en ont pas envie

Les enfants peuvent agir comme s’ils ne veulent pas jouer avec vous.

“Les enfants rĂ©sistent souvent Ă  l’amour quand ils en ont le plus besoin”

affirment le Dr Scott Turansky et l’infirmiĂšre Joan Miller, auteurs de Parenting is Heart Work. Soyez crĂ©atif et insistant. Ils pourraient tester la sincĂ©ritĂ© de votre offre.

Si les enfants ne veulent pas jouer, pas de souci.  Admirer les pendant 15 minutes. Sans mots. Sans jugement. Simplement chercher à les comprendre dans leur environnement.

Dites “Merci”

Ce mot magique pour tous les Ăąges conclut votre temps ensemble sur une note positive.

Le plus gros gamin de tous

Que diriez-vous de jouer avec votre conjoint ……! Nous avons aussi un ChĂšque-Cadeau pour eux!

Cheque cadeau couple
Cheque Cadeau romance en couple

Télécharger les chÚques-cadeaux ici.

Photo de Caroline Hernandez sur Unsplash.com

Father and son spending time together

Give the Gift of Time

The holidays are just around the corner.  Will you celebrate with loved ones?  I hope you can.

For the lovers among you, scroll down to the end of this post for your gift. 🙂

For the parents among you, why not make this an opportunity to teach your children about leadership by letting them take the lead with you!!

You offer your time. The children choose how to spend it.

Children (of all ages) spell love: T.I.M.E.

Children (of all ages) spell love: T.I.M.E.

Time as a present to offer

Money cannot buy time.  Not when it comes to time spent with kids.

Play-together-time often misses the Christmas list…AND yet, it’s the gift kids crave.

How does one “give” time?  How can one make it feel like a present?

That’s why we created these Gift Certificates.  Personalize with your child’s name and you signature, et voilà!  You have a valuable stocking stuffer you and your children will cherish.

Click here to download Gift Certificates.

Kids and Parents Learn Through Play

Play teaches children how to overcome boredom, to set and follow rules, to win and lose with respect.  Those are leadership skills!

Let kids direct the play (that’s your gift). You’ll discover them WHILE helping your child learn to thrive….even with challenging team members (you?).

You thought your daughter was impatient? She spends œ hour dressing and undressing a doll! That will stretch the fortitude of many adults.

One Mom’s Story

The first year I offered these gifts to my sons they all invited me to play their favorite video game. “Oh, no! Wrong gift!” I thought.

These shared screen times taught me so much.  This time was “extra video time” for the children and since the intent was to share a moment together, they willingly spent 30 minutes teaching me why they like this particular game, what makes it exciting, and how to win.

I observed their skills (or lack of) in anticipation, in strategizing, in concentration, and more.

And the following week when they struggled with homework, we applied ideas from the game to help concentration. “Let’s create levels.  When you finish your first math problem, you reach level 2!”

The next year, I gave each child two gifts of time. One could be used for games on screens. The other was for something else of their choice.  One child wanted to learn more about his bank statement.  Another wanted to go shopping.

I kept doing this for years, even when our eldest was in high school.  He asked for a visit to the ophthalmologist to see about contact lenses!

You Don’t Feel Like It

Screen games or doll dressing isn’t your cup of tea? Is homework theirs?

Look to the bigger picture.  Model leadership and balance long term gains with short term costs.

You’re creating memories, proving their importance, and connecting on their level!  You’ll be amazed how that encourages them to seek to connect on issues of importance to you
like picking up their bags and coats in the front hallway.  Seriously.

The Children Don’t Feel Like It

Kids might act like they don’t want to play with you.

“Children often resist love when they need it the most.”

“Children often resist love when they need it the most,” assert Dr. Scott Turansky and nurse Joan Miller, authors of Parenting is Heart Work. Be creative and kindly insistent. They might be testing the sincerity of your offer.

If the kids don’t want to play, consider admiring them for 15 minutes. No words. No judgement.  Simply seeking to understand them in their environment.

Say “Thank You”

That magic word for all ages concludes your time together on a positive note.

The Biggest Kid of Them All

How about playing with your spouse……! We’ve got a gift certificate for them too!

Gift Certificate for couple's romance
Gift Certificate for couple's romance

To receive Gift Certificates click here.

Photo by Caroline Hernandez on Unsplash.com

Tiger in cage. Safe boundaries.

Solutions Alternatives au Licenciement d’un “EmployĂ© Toxique” – 2/3

Combattre la toxicitĂ© avec des Messages en « Je Â»

Les employés difficiles répandent souvent leurs toxines sans que cela se voit, ce qui rend compliqué la gestion de leur impact négatif.

Dans le dernier article, nous nous sommes intĂ©ressĂ©s Ă  parler ouvertement de ce genre de comportement. Mais que se passe-t-il si votre collĂšgue vous Ă©vite et s’extirpe d’une rĂ©union qui devait donner lieu Ă  une discussion constructive ?

VOUS pouvez toujours capter leur attention de façon positive en une ou deux minutes avec un message centrĂ© sur le « Je Â».

Un homme ou une femme qui s’oppose Ă  un chef ou un collĂšgue avec franchise et respect est une personne qui ose ! Les Messages en « Je Â» sont un outil pour mettre en place des barriĂšres protectrices ou bien pour mettre Ă  bas des barriĂšres qui n’ont pas lieu d’ĂȘtre.

Parlez de VOS besoins avec le « Je Â»

Quand on aborde une attitude difficile chez une tierce personne, on a tendance Ă  commencer la phrase avec « Vous Â».

« Vous me mettez mal Ă  l’aise
 Â»

« Vous causez des problĂšmes quand
 Â»

« Votre attitude
 Â»

A QUI APPARTIENT LE PROBLEME ?

Le « Vous Â» implique que l’auteur du comportement a (ou bien cause) un problĂšme. Pourtant, un comportement toxique peut servir ses objectifs.

Dans l’article prĂ©cĂ©dent, nous nous sommes intĂ©ressĂ©s Ă  l’exemple d’un chef qui touchait de façon inappropriĂ©e ses employĂ©es. Son comportement confirme qu’il pense qu’il mĂ©rite un traitement de faveur, il peut toucher
 sans que cela ne le touche lui. Une plaignante peut ĂȘtre rĂ©affirmĂ©e dans sa mentalitĂ© de victime, malheur Ă  elle ! Personne ne l’aide Ă  se dĂ©lester de son fardeau.

Ce sont les autres, comme vous et moi, qui expĂ©rimentons la difficultĂ© ; nos objectifs ne sont pas atteints. C’est le sentiment de sĂ©curitĂ© de la femme qui est violĂ© quand un homme choisit de toucher sa poitrine comme bon lui semble. C’est le besoin de respect du manager qui est mis Ă  bas quand un membre de l’équipe arrive en retard aux rĂ©unions avec une tasse de cafĂ© encore chaude dans la main, le tout surmontĂ© de crĂšme chantilly.

ASSUMEZ LA RESPONSABILITE POUR VOS BESOINS INSATISFAITS

RENDEZ-LES RESPONSABLES POUR LES CONSEQUENCES DE LEURS ACTES

Comment aborder un comportement inappropriĂ© pour que la personne agisse en consĂ©quence et de maniĂšre positive ?

Un message en « Je Â» pose les limites sans juger.

En tant qu’ĂȘtres humains et que professionnels, nous cherchons tous Ă  se sentir Ă  notre place et Ă  contribuer positivement Ă  un groupe portĂ© par un but qui en vaut la peine. En tant que managers, nous espĂ©rons que les membres de notre Ă©quipe trouveront au travail cette communautĂ© pleine de sens !

Quelles sont les qualitĂ©s nĂ©cessaires pour rendre un environnement propice Ă  la mise en place d’un objectif qui fait sens et d’un sentiment fort de coopĂ©ration ?

  • La confiance
  • La confiance
  • La confiance
  • La sĂ©curitĂ©, la responsabilitĂ©, l’initiative, l’engagement, la comprĂ©hension, l’acceptation, la coopĂ©ration, l’accueil des diffĂ©rences, la joie, le rire

Des frontiÚres claires et respectées renforcent ces qualités propices au respect.

« On fonctionne de cette maniĂšre
. Ce n’est pas comme Ă§a que l’on procĂšde
 Â»

« Comme je sais que ma supĂ©rieure assure mes arriĂšres, je suis trĂšs actif dans la recherche de moyens pour amĂ©liorer notre activitĂ©. Je pose des questions Ă  nos clients dans le but d’avoir un retour constructif. Je propose et teste rĂ©guliĂšrement des idĂ©es pour affiner la qualitĂ© de notre service. Je le fais car je sais qu’elle se donne beaucoup de mal pour moi aussi. Â»

Quand un manager s’approprie le travail de son groupe, il a franchi la limite entre travail de groupe et toxicitĂ©. La frontiĂšre a Ă©tĂ© forcĂ©e et les besoins des employĂ©s ne sont pas satisfaits.

Un message en « Je Â» aide Ă  parler d’une violation d’un comportement constructif sans pour autant recourir au reproche ou Ă  la honte.

Les Trois Parties d’un Message en « Je Â»

Il y a trois parties dans un message en « Je ». L’ordre n’a pas d’importance. C’est le fait de couvrir les trois Ă©lĂ©ments qui compte.

1. EXPOSEZ BRIEBVEMENT LE COMPORTEMENT INDESIRABL

« Quand vous arrivez en retard aux rĂ©unions de groupe avec une tasse de cafĂ© liĂ©geois encore chaude dans la main
 Â»

2. PARTAGEZ VOS RESSENTIS (UN MOT PAR SENTIMENT)

« â€Š je sens de l’injustice
 Â»

3. REVELEZ LES CONSEQUENCES

« Parce que d’autres doivent prendre sur eux pour votre confort. Quelqu’un, moi ou un coĂ©quipier, perd du temps Ă  vous faire un rĂ©capitulatif de ce que l’on a dĂ©jĂ  abordĂ©. C’est une perte d’argent pour l’entreprise et c’est un manque de considĂ©ration pour la charge de travail du collĂšgue en question. Â»

OU

Exprimez ce que vous souhaiteriez

« J’aimerais que vous arriviez Ă  l’heure. Â»

En ce qui concerne la partie 3, je prĂ©fĂšre me concentrer sur les consĂ©quences des actions perturbatrices et permettre Ă  l’autre personne de proposer sa propre solution. Il se peut qu’ils arrivent Ă  l’heure Ă  la rĂ©union avec du cafĂ© pour tout le monde !  Exprimer un souhait peut paraĂźtre directif.

Un Exemple de Message en « Je Â»

Un professeur de management a racontĂ© comment il avait utilisĂ© les messages en « Je Â» avec les Ă©tudiants de l’universitĂ© quand le groupe commençait Ă  se dissiper. Un jeune homme en particulier, plus difficile que les autres, avait roulĂ© des yeux, et, marmonnant quelque chose sur l’injustice de la vie, allait et venait bruyamment pendant leur temps de rĂ©union.

Pensant, « Mais quand vont-ils grandir ?! Â», et sentant sa colĂšre monter, le professeur avait dĂ©cidĂ© d’attendre le cours suivant pour rĂ©agir.

La semaine suivante, pendant une session sur le commerce mondial, il a abordĂ© le sujet de comment saisir les fruits de la diversitĂ© en utilisant des messages en « Je Â». Les gens de diffĂ©rentes cultures se comportent de façons qui peuvent ĂȘtre dĂ©stabilisantes pour les autres.

Il a partagĂ© deux façons de traiter un problĂšme de diffĂ©rence gĂ©nĂ©rationnelle dans sa classe :

L’option des messages en « Vous Â» : « Vous gĂȘnez les autres quand vous parlez pendant le cours. Â»

La classe a souri narquoisement. Ils avaient dĂ©jĂ  entendu ce genre de remarques. C’est rentrĂ© dans une oreille et ressorti aussitĂŽt par l’autre.

L’option des messages en « Je Â» : « Quand vous parlez pendant le cours, je me sens volĂ© parce que le bruit supplĂ©mentaire me prive de la possibilitĂ© d’entrer en contact avec ceux de vos camarades qui sont intĂ©ressĂ©s et qui souhaitent apprendre. Â»

La classe s’est tue et leurs yeux se sont Ă©carquillĂ©s. « Je pouvais les voir rĂ©flĂ©chir
 et se rendre compte qu’ils faisaient une diffĂ©rence dans la rĂ©ussite de toute la classe Â», a-t-il racontĂ©.

Des Conseils pour RĂ©ussir avec des Messages en « Je Â»

A. PREPAREZ-VOUS EN AMONT, AU CALME

Bonne nouvelle : un message en « Je Â» est rapide Ă  dire. Si une personne qui n’a pas un bon comportement Ă©vite vos tentatives de prises de contact, un message en « Je Â» d’une minute attirera son attention.

Retour à la réalité : ça prend du temps à préparer.

Un des dĂ©fis est d’identifier une Ă©motion appropriĂ©e au travail.

Quand on dĂ©passe nos limites, notre cerveau passe en mode combat, fuite ou bien arrĂȘt. En fuite ou en arrĂȘt, on ne rĂ©torque pas quelque chose sur le coup. En mode combat par contre, c’est le cas
 et avec des mots que l’on veut blessants.

« Je me sens violé  ridiculisé  dĂ©truit
 usurpé  Â»

Ces Ă©motions sont rĂ©elles et valides. En mĂȘme temps, ces mots plein de jugement peuvent se retourner contre vous.

Quand notre cerveau se met en mode combat, on rĂ©pond avec des mots que l’on veut blessants.  Se calmer nous permet d’avoir de nouveau accĂšs Ă  un langage constructif.

Donnez-vous le temps de vous calmer aprĂšs avoir Ă©tĂ© confrontĂ© Ă  une situation toxique avant d’y rĂ©pondre.

B. SOYEZ PRECIS

Rappelez une situation toxique qui a eu lieu.

Evitez d’employer les mots « toujours
. Â» et « jamais
. Â»

ConsidĂ©rez ces questions :

  • Qu’est-ce qui a Ă©tĂ© fait ou dit ?
  • Comment vous ĂȘtes-vous sentis aprĂšs ? Comment les autres ont-ils rĂ©agis ?
  • Qu’est ce qui a Ă©tĂ© le dĂ©clencheur nĂ©gatif ?
  • A quoi vous attendiez-vous ?
  • En quoi le comportement actuel diffĂšre-t-il des actions souhaitĂ©es ?

Essayez de dĂ©finir l’écart qui pose problĂšme. Il est utile d’identifier les qualitĂ©s de l’environnement de travail que vous souhaitez pour le rendre constructif. Vous ĂȘtes-vous heurtĂ© Ă  de la moquerie alors que vous recherchiez de la confiance ? Êtes-vous relĂ©guĂ© Ă  des tĂąches subalternes alors que vous souhaitez apprendre ?

C. UTILISEZ UN LANGAGE FACTUEL

Quand vous décrivez un comportement, remplacez le vocabulaire subjectif par une description neutre.

« Quand vous insultiez Jane
 Â» invite Ă  une rĂ©ponse dĂ©fensive.

« Quand vous avez dit Ă  Jane qu’elle ressemblait à
 Â» relate des faits.

D. REDIGEZ DES EBAUCHES

Plus votre message en « Je Â» sera clair, plus vous aurez de chance de recevoir une rĂ©ponse positive.

Il se peut que vous n’ayez qu’une minute pour capter l’attention de « l’employĂ© toxique Â».

Les messages en « Je Â», comme tout nouveau langage, demande de l’entraĂźnement. Imaginez que vous ĂȘtes en train de parler Ă  un reprĂ©sentant d’une autre planĂšte (D’une-Ville-Qui-Pense-Vraimeeeeent-DiffĂ©remment-De-Moi). Essayez votre message en vous entrainant devant votre miroir.

Attendez-vous Ă  rĂ©digez plusieurs brouillons
 de chacune des trois parties : le comportement, vos sentiments, et les consĂ©quences.

Relisez. Est-ce que les sentiments sont en lien avec les consĂ©quences ? Si ce n’est pas le cas, repensez Ă  ce qui vous a gĂȘnĂ©, et rĂ©essayez.

Pensez Ă  votre message en « Je Â» comme un pitch court. Qui doit attirer l’attention. Qui invite Ă  la collaboration. 10 brouillons !

E. CHOISISSEZ DES OCCASIONS

Partager et recevoir des messages en « Je Â» implique de la vulnĂ©rabilitĂ© et du courage. Utilisez ces ressources prĂ©cieuses avec parcimonie. Il serait dommage de vous crĂ©er une rĂ©putation de quelqu’un qui ne fait que souligner les problĂšmes.

« Quand tu laisses le stylo ouvert sans son bouchon, je
 Â»

« Quand tu prends le dernier Kinder Ă  la cafĂ©tĂ©ria, je
 Â»

Se Laisser Être Surpris par la RĂ©ponse

Certaines personnes incluent un autre Ă©lĂ©ment au message en « Je Â» : une demande pour une action prĂ©cise. J’aime croire que la personne rĂ©agira efficacement.

Le professeur d’universitĂ© a Ă©galement racontĂ© « la fin de l’histoire Â».

« La semaine suivante, je suis arrivĂ© en classe en avance et l’élĂšve le plus perturbateur Ă©tait dĂ©jĂ  lĂ . Je suis allĂ© le voir, lui ai fait remarquer sa ponctualitĂ© et lui ai dit Ă  quel point j’apprĂ©ciais son effort de comportement. Il a souri, eu un petit rire et a dit « Ouais. Je pense que c’est la premiĂšre fois cette annĂ©e ! Â»

Il a contribuĂ© positivement tout au long de la classe. Alors qu’il s’en allait, je lui ai de nouveau dit que j’avais remarquĂ© sa participation pertinente. Il s’est exclamĂ© « Et, vous savez, j’ai Ă©coutĂ© alors mĂȘme que la fille derriĂšre moi n’arrĂȘtait pas de me planter son stylo dans le dos pendant tout le cours. Je ne me mettrai plus devant elle ! Â»

Je pensais que c’était une personne toxique. Il m’a prouvĂ© le contraire. Son comportement avait Ă©tĂ© rĂ©prĂ©hensible mais il s’est montrĂ© capable de contributions positives mĂȘme dans des circonstances difficiles. Il a surpassĂ© toutes mes attentes. Â»

C’est pourquoi j’aime prĂ©senter un message en « Je Â» et permettre Ă  l’autre de me surprendre avec leur propre rĂ©ponse constructive. Ça arrive dans la plupart des cas.


 Et si les difficultĂ©s persistent, alors il est temps d’adopter encore une autre mĂ©thode. Nous en parlerons la semaine prochaine.

Lire : Qu’est-ce qu’un employĂ© toxique ?

Lire : Solutions alternatives au licenciement d’un employĂ© toxique – 1/3

Monkey looking in mirror. Feedback!

Alternatives to Firing a “Toxic Employee”- 3/3

Don’t give feedback. Give feed-FORWARD

Feedback can be difficult to receive.  A team member with toxic behavior may have had ears full of “constructive criticism.”

Full ears lead to closed hearing.

In one of our training activities, participants are given a series of directives.

“Be on time.” “Take notes.” “Treat the client well.” “Check the references.” “Find out about _______.” 


The listeners exclaim, STOP.

  • Stop talking AT me.
  • Stop talking OVER me.
  • I am STOPPING TO LISTEN!

This is the third article in a series on toxic employees at work.  Today’s focus is on providing feedback in a way that builds collaboration.

We are building on the previous articles

  1. Acknowledge the challenge
and your role in it
  2. Set firm and kind boundaries with “I” Messages

Today’s post considers how to create and follow up on a personal development action plan of a team member.

1. Focus on Qualities to Build

Did you know?  The challenges we experience today present opportunities for learning and growth!

Blessings in disguise. Ha!

And yet
by overcoming our obstacles, you and I have grown wiser and more experienced.

For every behavior, there is a counterpart.

Think about Territorialism.  Its obverse could be Teamwork.  Somewhere along that spectrum lies Communication.

We can focus on trying to stop territorialism OR to build communication and teamwork. (Progress is never a straight path.)

 

Step by step. Build on strengths

 

I love how this cartoon contrasts the removing and building outlook.

Destruction fosters insecurity.  People erect defenses. Constructing enforces community.  People feel a sense of belonging and an ability to contribute.

Asset or deficit based mindset

In the office these two perspectives could sound like this:

  • Looking back (deficit focused): “Last meeting with Jane and Joe did not work well.  What will you do differently?”
  • Facing forward (asset based): “How could you demonstrate open-mindedness in the upcoming meeting with Jane and Joe?”

2. Build on Strengths

Imagine two cliffs with a void in between the two.  How can one get to the other side?

With one thread, one can slide another strand, then a third
until one can cross.  Does it take work and time to build on that initial filament?  Of course.  AND one can build on it.

Focus on weakness is like facing the void.  Follow the thread instead.

birds on a wire

3. Encourage Self-Evaluation

People with toxic behavior can easily be on the defensive.

Read: What is a “Toxic Employee”?

Auto-evaluation makes a person responsible for his own behavior.

One manager shared this incident.

“A team member did not take her share of the workload.  Absenteeism was an issue and so was quality of output.  As an engaged union member, she knew she could keep her job despite her disruptiveness.

I finally asked her to evaluate her own overall behavior on a scale of 1 to 5.

She responded 3. 

I answered that this was a bit higher than my own assessment.  Even more importantly, was she satisfied with 3 out of 5 when we both knew of her capability to do more?

Until then she had chosen to stand up while I was sitting down.   She took a seat and we began to make a plan to help her contribute to the team through her excellent written communication skills.”

4. Notice Progress

A sense of accomplishment highly impacts a person’s motivation and desire to contribute asserts Harvard Business School professor Teresa Amabile in her work on The Progress Principle.

Noticing progress helps people progress in performance.  They are

  • more productive
  • more engaged
  • more creative and solution-oriented
  • more committed to work
  • more collaborative

Managers often associate progress with major landmarks.  “We signed the contract!”

Amabile asserts that remarking progress on “small” efforts generates these positive attributes too. “Thank you for saying ‘Thank you’.”

5. Repeat Feedback Feed-FORWARD REGULARLY

It is different to give feedback regularly vs. to do so often.

Feedback Often

How frequently is “often”?  What triggers the need to review behavior?

Collaborative behavior is like service management.  When things go right, we don’t notice it.  How many times have you paused today to thank your firewall supplier for protecting your computer against viruses?  Or your bank for generating interest on your savings?  Probably none.  These service gets taken for granted
until a problem arises.  THEN IT IS URGENT.

When things go right, we don’t notice it.
Take time to notice it so that things go right more often!

Unless feedback is regularly scheduled, it tends to happen when toxic behavior merits correction.

That’s when our own behavior communicates a toxic message!  Our actions reveal that we don’t care about building a team member’s strengths or transmitting values.  We prefer comfort without nuisances.

Checking-in “too often” can communicate lack of trust in their ability.  Without me or you, that woeful, tiresome person will stay doomed to exasperate others.

Scheduled Feedback

A scheduled check-in time creates a sense of accountability on both parts:

  • the person building constructive behavior (notice the progress in using positive language 😊)
  • the one encouraging personal development in his team member

There is an expectation of results.  An appointment to recognize progress.  An opportunity to further strengthen relationship muscle.

There is an expectation of results.  An appointment to recognize progress.  An opportunity to strategize for continued successes and further tone the relationship muscle.

The planned-ahead element creates a safe space, allowing for bloopers and learning from mistakes.  This is not an emergency meeting called because the person messed up (again).

Follow up sessions are scheduled on the calendar to check in
and to keep focusing forward.

“It sounds like you, Jane, and Joe are starting to understand each other a bit better?  How can you go the next step?  What could teamwork look like?!”

 

Thank you for your positive attention! 😊

Photos by André Mouton and Glen Carrie on Unsplash