La France vient de gagner la coupe du monde de football. La dernière fois que c’est arrivé, c’était il y a 20 ans.

La Coupe du Monde a eu lieu pour la première fois en 1930 et tous les quatre ans (sauf pendant la Seconde Guerre Mondiale), les équipes de football nationales du monde entier concourent pour le prix des Champions. Sur les 23 Coupes du Monde de la FIFA organisées, neuf pays ont connu la gloire de la victoire. Cela n’est arrivé que deux fois qu’un même pays gagne deux fois de suite.

Confidence How Winning Streaks & Losing Streaks Begin & End

Qu’est ce qui fait une équipe qui gagne ?

Rosabeth Moss Kanter, professeur à Harvard Business School, a fait des recherches sur la question et en parle dans son livre, Confidence: How Winning Streaks & Losing Streaks Begin & End.

Moss Kanter établit que la victoire provient de la confiance et de la capacité des dirigeants à transmettre la confiance. Découvrez comment et appliquez ses conseils à votre entreprise ou organisation.

Le succès est un processus.

Rosabeth Moss Kanter (RMK) : « Les échecs et les réussites ne sont pas des épisodes, ce sont des trajectoires. »

« Le succès n’est dû ni à la magie ni à la chance ; ça vient d’un travail acharné pour parfaire chaque détail. C’est même un peu mondain. Réussir, se remettre au travail, réussir. »

Moss Kanter décrit également l’échec comme un processus et un état d’esprit : accuser et se trouver des excuses.

Matière à réflexion :

Quels processus avez-vous en place pour apprendre de vos succès ?

Comment partagez-vous ce savoir ?

C’est le rôle du dirigeant de donner confiance.

RMK : « La confiance en soi est à la base des prestations des individus, des équipes, des entreprises, des écoles, des économies, des pays. La tâche fondamentale des dirigeants est de développer la confiance en amont de la réussite, afin d’attirer les investissements qui rendent cette réussite possible – l’argent, le talent, le soutien, la loyauté l’attention, l’effort, ou les meilleures idées. »

Matière à réflexion :

Quelles sont les trois ressources dont votre équipe a le plus besoin en ce moment ?

  • La liberté de prendre des risques et d’apprendre de ses erreurs
  • Une cohérence dans les objectifs de gestion
  • La confiance pour pouvoir organiser soi-même son temps et ses priorités
  • La reconnaissance d’un travail bien fait
  • Une formation pour travailler plus efficacement en équipe

La confiance en soi se construit sur des expériences passées et en fonction des réactions à ces mêmes expériences.

RMK : « Mais la confiance en soi n’est pas un construit mental artificiel, uniquement dépendant de ce en quoi les gens décident de croire ; ça reflète des réactions appropriées aux circonstances. Les gens sont pris dans des cycles, et ils interprètent les évènements en fonction de ce dont ils sont témoins et de comment ils sont traités par les gens qui les entourent. »

Moss-Kanter fait référence à des évènements qui ont lieu pendant la prestation ET dans les coulisses. Sur le terrain ET dans les vestiaires. Devant le client ET dans la salle de réunion.

Matière à réflexion :

Comment vos actions « pendant les entraînements » contribuent à la confiance en elle de votre équipe « au cœur de l’action » ?

Par exemple, quel est l’impact des ragots, du ridicule, de la rétention d’information et de la volonté de plaire, dans votre entreprise ?

Quand et comment votre équipe s’entraîne-t-elle avant les vraies performances ? Qu’est-ce qui s’applique à votre équipe parmi les principes suivants :

  • Exposer les défis à l’équipe pour un co-développement
  • Identifier les pires scénarios and brainstormer sur des solutions potentielles par anticipation
  • Simuler des réunions de crise en amont
  • ….

Les émotions sont contagieuses.

RMK : « Les bonnes humeurs sont à la fois des causes et des conséquences. Les réussites mettent les gens de bonne humeur et être de bonne humeur rend la réussite plus facile. Les émotions positives rapprochent les gens et celles négatives tendent à les éloigner. »

Matière à réflexion :

Quelles émotions exprimez-vous ou autorisez-vous au travail ? Quand est-ce que vous avez entendu quelqu’un (vous y compris) dire pour la dernière fois

  • A quel point ils sont fiers d’eux
  • Qu’ils sont ravis d’aller travailler
  • Que c’est gratifiant d’apprendre des choses
  • Qu’ils prennent plaisir à travailler en équipe
  • Qu’ils s’ennuient et aimeraient avoir de nouveaux défis
  • Qu’ils se sentent abandonnés et cherchent des manières de créer une entraide mutuelle

Quel impact à l’expression ou la suppression d’émotions sur votre équipe ?

Les gagnants font face aux situations et résolvent les problèmes.

RMK : « La confiance que l’on accorde aux dirigeants se construit quand ils nomment les problèmes dont tout le monde a connaissance et exposent les faits à la vue de tous. Voir les dirigeants fournir des exemples où ils acceptent leur part de responsabilité aide également d’autres gens à surmonter leur peur d’être mise en avant et humilié. »

« La responsabilité est le premier pilier de la confiance… Tout le monde a dit qu’ils savaient quels étaient les problèmes mais ces problèmes étaient toujours la faute de quelqu’un d’autre. »

Matière à réflexion :

Étonnamment, des défis évidents peuvent être difficiles à identifier. C’est comme le poisson qui demande, « Qu’est-ce que l’eau ? »

Comment peut-on prendre du recul et gagner en perspective ?

  • Demander des retours de la part d’un cadet de votre équipe
  • Rencontrer un « sparring partner » indépendant
  • Accepter un engagement oral ou une invitation à un entretien qui nécessite la synthétisation des stratégies et des actions

Les gagnants travaillent vraiment plus. Ils pistent les spécificités de leur progrès.

 RMK : « (Le PDG) ne cherchait pas à faire des histoires, il recherchait un résultat. Et pour avoir des résultats il faut faire attention aux détails. »

Moss-Kanter parle aussi de l’ennui qu’il peut y avoir à gagner : faire attention aux chiffres et être discipliné. Ça aide aussi tout le monde d’être sur la même longueur d’ondes et les données montrent ce qui a besoin d’être amélioré tout de suite.

RMK : « Les données, les détails, les métriques, les mesures, les analyses, les tableaux, les tests, les examens, les performances, les évaluations, les bulletins, les notes – ce sont les outils de la comptabilité, mais ce sont des outils neutres. Ils ne rétablissent pas la confiance par eux-mêmes. Ce qui compte c’est la culture qui les entoure. Pour les perdants, ils ne sont qu’un signe de plus qu’on les regarde de trop près, qu’on ne leur fait pas confiance, qu’ils vont être punis. Pour les gagnants, ce sont des outils utiles, et même indispensables, pour comprendre et améliorer les résultats. »

Matière à réflexion :

Sur une échelle de 1 (faible) à 10 (fort), à quel point vos métriques ont-elles du sens ? A quel point vous appuyez-vous sur vos KPI pour prendre des décisions ? Qu’est-ce que vos métriques évoquent dans votre culture : le reproche ou l’apprentissage ? Qu’allez-vous y faire ?

 

Peut-il y avoir des gagnants sans perdants ?

Pendant la Coupe du Monde, une seule équipe peut recevoir la coue des champions.

Et pourtant, personne ne parle de la Croatie comme des « Perdants » en 2018. Leur présidente Kolinda Grabar-Kitarovic est un modèle à suivre en ce qui concerne la reconnaissance d’un bel esprit d’équipe pendant la compétition et pour sa propre équipe. Elle a pris les gagnants de la coupe dans ses bras avec autant de chaleur qu’elle a étreint sa propre équipe. Prenant son exemple, le Président de la République Française Emmanuel Macro a aussi pris dans ses bras chacun des athlètes croates.

Emmanuel Macron and Kolinda Grabar-Kitarovic
Le dernier coup de sifflet retentit.. Photo de Purepeople
Emmanuel Macron and Kolinda Grabar-Kitarovic
La victoire pour tous les champions. Photo de La Parisienne
Emmanuel Macron and Kolinda Grabar-Kitarovic hugging Mbappe
Quelle embrassade. Même Mbappe est surprise par ses chaleureuses félicitations. Photo de La Parisienne.
Emmanuel Macron and Kolinda Grabar-Kitarovic in rain
Faire la fête malgré la pluie. Photo de La Parisienne.

Le monde a été témoin d’un moment de connexion alors que les chefs d’état trempés étreignaient des athlètes en sueur, peu importe qu’ils aient eu la coupe tant désirée.

L’attitude honorable de Grabar-Kitarovic à la cérémonie de remise a changé l’image que les Français avaient de l’équipe croate.

Il y a bien un champion de la coupe. ET, il n’y a pas de perdant. Tout le monde garde la tête haute après le match.

Quelle lutte de pouvoir dans votre vie et la mienne pouvons-nous changer en une situation où personne ne perd ? Contactez-moi pour mettre en place une telle transition.

 

Citations de Rosabeth Moss Kater sont extrait de son livre
Confidence: How Winning Streaks & Losing Streaks Begin & End

Cover photo de Gala

Posted in Post Francais

What do you think?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.